RSS Facebook Twitter
plume
 

MORINISATION

Cher François,

 

Y a un truc que je comprends pas.

 

J’apprends ce matin qu’Hervé Morin se rallie à Nicolas Sarkozy

 

C’est pas que la nouvelle m’étonne, faut pas exagérer… Mais les raisons avancées me laissent perplexe : « Ma détermination ne doit pas tourner à l’obstination », c’est ça qu’il a dit, le chef du Nouveau Centre. Mon Dieu ! J’ai appris à l’école que l’engagement politique repose sur la défense d’idées, de projets et de convictions pour lesquels ont doit naturellement se battre… avec obstination ! On m’aurait menti ?

 

Je me souviens pourtant de ce qu’il avait clamé avec emphase, le chef du Nouveau Centre, le 18 janvier dernier, tandis qu’il présentait ses voeux à la presse : « Soyons des de Gaulle, pas des Pétain. Ayons l’esprit de résistance et pas celui de l’abandon. » Euh… ne peut-on pas en conclure que, ce matin, le chef du Nouveau Centre, il s’est « pétainisé » en toute bonne conscience et par souci électoraliste ? C’est pas un peu choquant, ça ?

 

Quoi qu’il en soit, il doit être bien inconfortable d’être adhérent du Nouveau Centre, aujourd’hui, et de devoir renoncer aussi brutalement à tout « esprit de résistance »… Tu crois qu’ils sont en accord avec leur chef, ces militants-là ? Tu crois qu’ils font de la politique sans croire à l’obstination de l’engagement ?…

 

Cette attitude politique qui détourne les idées derrière les mots, qui prétend à de Gaule quand elle est prête à Pétain, et proclame un Nouveau Centre pour désigner une Droite
opportuniste, n’est-ce pas ça qu’on appelle la « morinisation de la politique » ?

 

Tu crois que les Français sont dupes ?

Cordialement,

Primo

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire