RSS Facebook Twitter
Yves Schnell
 

L’EUROPE PICKPOCKET

Ce qui est entrain d’arriver à Chypre me laisse pantois.

Mais ce qui est le plus grave, c’est que personne dans le reste de l’Europe ne manifeste contre ce hold-up « légal ».

Aller prélever de 10 à 30% du contenu des dépôts bancaires pour ceux dont la somme est supérieure à 100.000 euros, au départ c’était 20.000 euros, est hallucinant.

Un tabou vient d’être cassé !!! Le prélèvement direct des économies des particuliers par un gouvernement.

Après avoir payé ses impôts sur le revenu, les taxes d’habitation et foncières pour certains, la TVA, et bien d’autres prélèvement obligatoires, fait des sacrifices pour économiser, voilà que les instances européennes autorisent la ponction directe dans le porte-feuille des gens.

Car ne vous leurrez pas, ce qui arrive aujourd’hui à Chypre peut demain être fait en Grèce, en Italie, au Portugal, en Espagne et pourquoi pas en France !

Devant la carence des instances politiques, le nouveau principe est de se servir sur la populace. La France qui est déjà championne du monde dans les prélèvements fiscaux, va pouvoir, avec ce principe tondre encore un peu plus de laine sur le dos des moutons, quitte à attaquer la couenne !

Ce soir les statistiques du chômage vont être publiées, ce seront les pires depuis 1997. Depuis, en France, la gauche et la droite se sont succédées plusieurs fois aux affaires. Elles ne peuvent donc pas dire que c’est la faute de l’autre car les deux y ont contribué.

Quand les vrais réformes de fond vont-elles être réalisées :

– allongement supplémentaire de la durée de cotisation pour arriver simplement là où en sont nos voisins européens ;

– suppression du mille feuilles administratif en France en commençant par celle des départements qui auraient du disparaître avec les lois Deferre sur la décentralisation de 1982 ;

– réformer le système fiscal français pour tenir compte de l’évolution de la société et du travail ;

– basculer du financement par les entreprises de notre système social vers le particulier qui en est bénéficiaire ;

– réduire le nombre de parlementaires ;

– réduire le nombre de communes, en Allemagne où il y a 80 millions d’habitants, il y a 8.500 communes, en France il y en a plus de 36.600

– suppression de fait des EPCI, COMCOM, CU et autres structures pompent fric ;

– réduction du nombre des régions à moins de 10 pour faire des ensembles capables d’avoir de réelles autonomies et cohérences économiques ;

etc

Il est plus qu’urgent de les mener à bien car notre situation économique se dégrade jour après jour et la vitesse de dégradation ne cesse d’augmenter jusqu’à devenir incontrôlable.

Toutes ces réformes peuvent se faire dans la concertation, par référendum, par voie parlementaire mais il est vrai qu’il faut du courage pour les mener et là …..

Yves Schnell

http://yvesschnell.lesdemocrates.fr/

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire