RSS Facebook Twitter
Yves Schnell
 

Je n’ai jamais voté à gauche !

Je n’ai jamais voté à gauche car je suis issu de l’UDF !

J’ai été séduit par cette idée de force centriste ou centrale qui par son positionnement peut mettre en œuvre des idées de droite comme de gauche. J’ai donc tout naturellement adhéré au MoDem dès sa création en 2007.

Beaucoup de gens ont déjà écrit et d’autres crié leur positionnement pour le deuxième tour des élections présidentielles et pourtant …

Si les choses pouvaient être aussi simples !!!

Aujourd’hui avec les deux finalistes, nous avons le choix entre la peste et le choléra, les deux se guérissent mais le traitement dure 5 ans, il y a même un risque de rechute. Le problème est l’état dans lequel nous allons retrouver le corps !

Je n’ai jamais voté à gauche car j’ai toujours pensé et constaté qu’elle apportait et développait l’assistanat. Non pas qu’il faille laisser les gens dans la misère, en France cela n’est pas admissible, mais le saupoudrage effectué ne satisfait réellement personne. Je n’adhère pas non plus au démembrement des valeurs de la famille et ni à la légalisation de l’euthanasie car cela doit rester un acte qui se règle entre l’intéressé, la famille et le médecin, surtout quand on sait comment une loi peut être détournée de son essence originelle.

Le NI-NI de 2007 a forcé notre mouvement à effectuer une traversée du désert qui laissera encore longtemps de profondes traces.

Alors pour qui voter ?

Avec qui aujourd’hui pourrions-nous faire un bout de chemin ?

Avec la droite qui nous méprise et qui a essayé de faire croire que nous étions toujours de droite car venant de l’UDF ?

Avec la droite qui, si elle repasse, va continuer de faire la même politique qui dure depuis plus de 15 ans et qui laisse toujours les mêmes problèmes irrésolus ?

Avec la droite qui divise le peuple français au lieu de le rassembler ?

Avec la droite qui ne nous a fait aucune concession lors des dernières législatives ? Le MoDem avec 18,5% des votes à la présidentielle de 2007 à 3 députés alors que le parti communiste avec 1,9% en a 24 !

Avec la gauche qui fait des promesses qu’elle ne pourra jamais mettre en œuvre sauf en augmentant massivement les impôts ?

Avec la gauche qui avait comme héraut DSK ?

Avec la gauche qui dirige les régions, qui recrute des fonctionnaires territoriaux à tour de bras et qui fait exploser les budgets de fonctionnement ?

Avec la gauche et ses moeurs troubles des responsables socialistes dans le Nord, dans les bouches du Rhône et dans l’Hérault ? Ces scandales sont actuellement en cours d’instruction et ne sont pas vieux de 10 ou 15 ans.

Je pourrai citer bien d’autres exemples dans chacun des camps. Quand j’analyse et regarde les différentes positions et propositions, il n’y a pas beaucoup de points attirants car souvent augmentant les inégalités ou les prélèvements sur les ménages.

Faire un choix est extrêmement difficile, de plus, je suis contre l’abstention car c’est laisser faire l’histoire sans nous.

Aujourd’hui voter Sarkozy, c’est reconduire les excès des 5 voire des 10 dernières années. Quand on voit la situation dans laquelle se trouve la France on ne peut pas y revenir.

On peut toujours se poser la question de quel serait l’état de la France si c’était la gauche qui était au pouvoir. Elle ne l’était pas !

Je crois qu’aujourd’hui, même si cela ne m’enchante pas car je pense que Hollande ne fera pas mieux que Sarkozy mais il a l’avantage d’être moins controversé, il faut privilégier l’alternance en votant pour François Hollande et que le MoDem doit être présent au troisième tour pour les élections législatives en juin.

Cela permettra à notre mouvement de peser sur les orientations et les lois de la France.

Des accords locaux avec la gauche et/ou la droite sont toujours possibles car les français doivent comprendre que le MoDem est au centre, que c’est une force indépendante, humaniste et progressiste.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire