RSS Facebook Twitter
portique-ecotaxe-n7
 

Ecotaxe et défense de l’emploi !

Tout ça pour ça !

Le Premier ministre vient d’annoncer la suspension de la mise en vigueur de l’écotaxe.
Après 12 jours de tergiversations, qui n’ont fait qu’engendrer frustrations et violences, le gouvernement vient enfin d’entendre la colère exprimée par les Bretons, et ouvre ainsi la porte à la reprise d’un dialogue qui devra permettre à toutes les parties de sortir de cette impasse par le haut ; le MoDem Bretagne est prêt à y apporter sa contribution.
Proposée dès 1999 par la commission européenne, l’écotaxe inscrite dans la loi du 3 août 2009, est mise en place et votée à l’unanimité, sauf les écologistes, par le Parlement. Ce sont donc l’ensemble des responsables gouvernementaux d’hier et d’aujourd’hui qui sont coresponsables de la situation de crise. « L’usine à gaz » ne pouvait résister à la mobilisation des acteurs du monde économique régional.
Il faut aujourd’hui réfléchir ensemble à une remise à plat, corriger les anomalies de l’écotaxe. Le gouvernement vient de faire un pas, mais ce n’est pas suffisant, n’oublions pas qu’une augmentation de la TVA est prévue au 1er janvier 2014.
L’overdose fiscale est une réalité, les budgets des familles sont étranglés, aussi le MoDem Bretagne, demande une pause et insiste pour que l’ouverture au dialogue proposée par le Premier ministre, soit l’occasion d’une redistribution de notre système de taxes.
Le gouvernement doit entendre et agir dans l’intérêt des citoyens, prendre en compte la crise économique, la crise de l’agriculture et de l’agroalimentaire et la spécificité de la Bretagne.
Faisons  place au dialogue et trouvons des solutions pour sortir la Bretagne de cette crise sans précédent, mobilisons les énergies pour permettre des solutions adaptées à l’économie régionale, et à la fiscalité qui pourrait s’y rattacher, pour que les emplois soient sauvegardés et surtout pérennisés.
Il convient  notamment de mettre en place les solutions alternatives au transport routier. Notre seule ambition doit être de permettre à la Bretagne de refonder et de pérenniser un modèle économique spécifique par son dynamisme et son positionnement géographique, qui d’un handicap doit devenir un atout.

Anne-Marie CROLAIS, présidente MoDem22
Jean-Yves TREGUER, président MoDem56
Alain SOMME, président MoDem29
Nicolas BOUCHER, délégué départemental MoDem35
Xavier BRUCKERT, président MoDem44
David GUILLERM, président Jeunes démocrates
Bruno JONCOUR, président MoDem Bretagne

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire