RSS Facebook Twitter
Mouvement Démocrate
 

Directive européenne sur le contrôle des produits au label bio

Le Mouvement Démocrate du Finistère a décidé de rebondir à l’interpellation médiatique de Guillaume Le Grand de la société TOWT (Douarnenez) face à l’application de la nouvelle directive européenne renforçant le contrôle des produits issus de l’agriculture biologique.

Pour mettre en œuvre cette directive louable, les autorités françaises compétentes ont décidé que les produits au label bio importés de pays hors Union Européenne seront contrôlés par la DGCCRF dans 4 ports uniquement : Le Havre, Bordeaux, Saint-Nazaire et Marseille.

Cette décision risque d’impacter la politique maritime de la Bretagne et interpelle sur le plan de l’aménagement du territoire : l’État français semble privilégier une nouvelle fois la concentration des activités sur des mégastructures tandis que le label bio est un marché en pleine croissance. Les ports intermédiaires ne vont pas pouvoir capitaliser sur ce phénomène pour se développer bien que les transports alternatifs à la voile, plus propres et écologiques, peuvent parfaitement se satisfaire de ces structures.

Nous avons dès à présent identifié une dizaine d’entreprises bretonnes dont TOWT qui vont être impactées par cette obligation de contrôles. Dans ces conditions, le MoDem du Finistère va transmettre les inquiétudes des professionnels concernés aux députés démocrates pour que la situation soit analysée et, si cela s’avère opportun, que le dispositif soit amélioré.  Nous défendons le développement de la politique maritime en Bretagne. Notre région doit pouvoir s’appuyer sur les relais de croissance du futur.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire